Le visage de la nouvelle commune

Une future commune fusionnée de Collombey-Muraz et de Monthey compterait plus de 27’000 habitants et deviendrait :

  • la 2e commune du Valais
  • la 10e commune en Suisse romande

Les principes qui suivent donnent les contours principaux de l’identité et du fonctionnement de la future commune fusionnée. Ils sont le fruit des différentes étapes du processus qui ont inclus la participation citoyenne, les groupes de travail techniques et les deux comités de pilotage.

Selon l’art. 140 de la loi sur les communes valaisannes, la nouvelle commune bénéficiera d’au maximum deux ans pour adapter et harmoniser tous les règlements en vigueur.

Nom de la commune

Monthey

    • « Monthey » est ressorti en tête du résultat du sondage effectué en 2019 auprès de la population de Collombey-Muraz de même qu’auprès de la population de Monthey.
    • Les villages gardent pour autant leurs noms et leurs codes postaux.

Armoiries

Les couleurs et les éléments des deux armoiries ont été conservés pour former la nouvelle armoirie de la commune fusionnée.

Bourgeoisie

  • Une nouvelle entité bourgeoisiale indépendante sera créée à Monthey.
  • Les bourgeoisies resteraient indépendantes sauf vote contraire

Gouvernance

  • Le Conseil municipal compterait 9 membres
  • Le président de commune serait occupé à plein temps ou à 90%
  • Les Conseillers resteraient des miliciens (- de 60%, à définir selon leur nombre)
  • Le Conseil général serait composé de 60 membres
  • Le modèle de gouvernance sera confirmé par la nouvelle législature (janvier 2025)

Administration

  • Les deux principaux bâtiments administratifs des communes de Collombey-Muraz et Monthey seraient occupés par des services communaux selon leur unité de matière et le nombre de places de travail à disposition.
  • Un service de guichet citoyen serait installé dans chaque « ancienne commune » pour une période déterminée avant d’évaluer leur nécessité.
  • La nouvelle commune favorisera les prestations aux citoyens sous leur format digitales.
  • L’ensemble des employés des deux communes serait repris par la nouvelle commune.
  • Les salaires du personnel en place seraient acquis.

Bureaux de vote et urne

Deux bureaux de vote serait mis en place sur le territoire des deux anciennes communes.

Finances et impôts

  • Pour la fiscalité et en l’état, la simulation semble la plus acceptable avec une unification du taux d’impôt et du taux d’indexation : le coefficient serait à 1.2 et l’indexation serait fixée à 165 %.
  • L’objectif de degré d’autofinancement de la nouvelle commune devrait se situer entre 50 % et 60 % (insuffisant à satisfaisant selon grille de l’Etat du Valais), compte tenu d’une nouvelle phase d’investissements. Ce degré d’autofinancement est supportable, compte tenu de la fortune de la commune.

Eau, Electricité, Déchets et règlementation

  • Des solutions uniformes seront proposées aux citoyens de la nouvelle commune avec en priorité une harmonisation des règlements et des tarifs.
  • Selon l’art. 140 de la loi sur les communes valaisannes, la nouvelle commune bénéficiera d’au maximum deux ans pour adapter et harmoniser tous les règlements en vigueur.

    Forêt

      La nouvelle commune devrait rejoindre le triage forestier du Haut-Lac.

      Aménagement du territoire

      • Le plan de zones et les règlements de constructions des anciennes municipalités resteront en vigueur jusqu’à ce que ces deux éléments soient harmonisés mais au maximum après deux périodes législatives.
      • L’intercommunalité sera déjà prise en compte dans le cadre de l’élaboration des nouveaux règlements respectifs pour 2023. Les ajustements seront réalisés lors de la fusion.

      Mobilité

      • Mise en œuvre du schéma directeur de l’agglomération.

      SECURITE

      • Le concept de sécurité serait déjà opérationnel.
      • La police est déjà réunie. L’état major de conduite est commun.Les services du feu opèrent déjà dans le même bâtiment.

      FORMATION, SANTé, SOCIAL

      FORMATION ET ENFANCE

      • Les centres scolaires et crèches-UAPE actuels seront maintenus dans les quartiers et village selon leur localisation actuelle. Sous réserve des directives du Canton, il est recommandé de garder des directions de proximité proche des écoles et de favoriser les échanges horizontaux.
      • L’accent sera mis sur le développement de pôles écoles/structures/d’accueil/infrastructures de loisirs répartis sur le territoire.

      SANTE, POLITIQUE DES AINÉS

      • Les structures actuelles seraient maintenues et les synergies entre les EMS de Monthey et Collombey-Muraz seraient développées ainsi qu’une organisation multisites.

      Loisirs, culture et sport

      • Garder et développer des offres complémentaires à Collombey-Muraz et à Monthey
      • La qualité et le niveau des prestations actuelles offertes aux citoyens serait maintenus et développés

      intÉgration

       

      La qualité et le niveau des prestations actuelles seraient maintenus.

      Des questions?
      N’hésitez pas à nous contacter!